Carnet de route

Séjour Aneto

Sortie :  Raid à ski de rando dans le secteur de l'Aneto du 03/04/2017

Le 03/04/2017 par Cédric Chéry

Nous sommes cinq au départ du raid de ski de rando des vacances de Pâques dans le secteur de l’Aneto : Bertrand, Olivier, Emmanuelle, Eloi et Cédric

Le lundi nous rejoignons la Rencluse en passant finalement par Bénasque compte tenu des risques d’avalanches. La montée au refuge se passe sans problème mais un piolet mal accroché au sac et perdu en route oblige une partie du groupe à redescendre le chercher. Pour les autres, la météo au beau fixe nous incite à monter droit au dessus du refuge jusqu ‘au sommet de la Maladeta.

 

Le lendemain mardi nous y retournons tous ensemble, cette fois en passant par le vallon de droite et la dent de je ne sais plus trop quoi. La météo est moins clémente et le ciel couvert mais lorsque nous arrivons au sommet nous sommes justes au dessus des nuages et le spectacle est magnifique.

 

Le programme du mercredi est plus ambitieux (1800 m de dénivelé) et nous ne sommes que quatre à nous aligner au départ. Le temps est mitigé lorsque nous partons mais plus nous montons plus il se découvre. Nous atteignons le pic Cordier après quelques coups de piolet dans le couloir qui y mène. Nous basculons ensuite sur l’autre versant pour descendre jusqu’au lac de Cregüena. De ce coté c’est grand beau et nous remontons jusqu’au col du même nom que nous atteignons après une petite traversée assez raide en crampon. Après la pose de midi nous longeons le versant sud jusqu’au pied du col de Coronas. Coté sud, le final est assez vertical avec quelques mètres de passage rocheux. De l’autre coté, nous retrouvons vent et brouillard et nous ne traînons pas pour redescendre jusqu’au plan d’Aiguallut.

 

Le soir nous sommes rejoint au refuge par JC et Marie et c’est donc à sept que nous partons pour l’Aneto le lendemain. Le soleil est au rendez-vous mais le vent aussi. Nous suivons l’itinéraire classique : Portillon, col de Coronas et plus nous montons, plus le vent se renforce. Sur la pente finale, il est si violent que les bourrasques nous font perdre l’équilibre. Finalement nous renonçons à franchir le pas de Mahomet dans ces conditions. Le sommet de l’Aneto reste inaccessible !

 

Pour le dernier jour, nous nous dirigions toujours à sept vers le pic d’Albe, ce qui va permettre à une partie du groupe de redescendre directement au parking de Bénasque. Après une montée sous le soleil c’est finalement la plus haute des dents d’Albe que nous choisissons de gravir. Une belle pente de neige nous y conduit mais vu l’inclinaison nous terminons tous à pied. Il faut encore ajouter un petit passage d’escalade facile mais en chaussure de ski…  pour atteindre le sommet.

 

 







CLUB ALPIN FRANCAIS AUCH GERS
81 AVENUE DE L'YSER
(ADRESSE POSTALE)
32000  AUCH
Activités du club
Agenda