Carnet de route

Quelques réflexions à propos d'escalades pyrénéennes et alpines

Le 28/06/2017 par Olivier Labouret


En attendant un séjour éventuel d'alpinisme/escalade en terrain d'aventure dans les massifs des Cerces, Queyras et surtout des Ecrins durant la deuxième quinzaine de juillet, auquel j'ai le plaisir de vous convier en rappelant que le "programme" serait adapté aux participants, j'ai fait en ce chaud mois de juin de belles découvertes ou redécouvertes dont je souhaite faire profiter le CAF Auch-Gers :

  • Le site de blocs de Laramade dans la vallée de Vicdessos en Ariège a fait l'objet d'un nettoyage et d'un aménagement remarquables : site peu exposé en excellent granite très adhérent, convenant tout à fait aux grimpeurs "débutants confirmés", avec un circuit jaune PD et surtout un orange AD de plus de 60 passages qui semble très intéressant. Le circuit bleu est un D magnifique, de 41 passages très variés (dalles, murs à grattons, rétas, surplombs, et même de belles fissures), assez peu homogènes (du 3c au 5c+), avec une dizaine de passages de belle ampleur (5-6 mètres maximum) et quelques-uns exigeants pour les doigts et articulations (n°s 10 et 38 surtout)... Il y a également des passages rouges à travailler (TD) et des passages blancs à regarder (ED+), naturellement souvent beaucoup plus exposés. Globalement, si on compare le circuit bleu de Laramade avec celui de Biran secteur Compet' (D+/TD- rendu dangereux par le rocher pulvérulent et le mauvais état des câbles), mais aussi avec le bleu D+ d'Orlu (site plus haut, plus encaissé, où la mousse reprend chaque année ses droits), l'escalade est beaucoup plus sûre, plus agréable et moins engagée... Un air de Franchard Isatis, pour ceux qui connaissent Bleau ! De quoi occuper un futur séjour d'escalade tous terrains en Ariège, avec les parois de Bédeilhac, du Quié et de la dent d'Orlu, et les massifs granitiques grandioses de Belcaire et du Rulhe ?

 

  • La Haute-Maurienne, conformément à mon souvenir, est une magnifique vallée préservée de haute montagne alpine, avec là aussi une belle variété en terrains d'escalade : site de blocs granitique à Bonneval (Tralenta, souvent plus exigeant que Laramade !), petite falaise très bucolique au col de la Madeleine, voies d'alpinisme à prédominance rocheuse (avec un bon calcaire dans le secteur d'Aussois) ou glaciaire, ces dernières à parcourir avant la mi-juillet pour trouver des conditions encore acceptables... Cette vallée est en outre remarquable par la richesse de son patrimoine historique, architectural et botanique... Certains vallons restent très sauvages, nécessitant une bonne lecture du terrain pour ne pas se fourvoyer. J'avais apprécié il y 25 ans la monumentale face nord du Charbonnel, les voies normales de la Bessanèse et de la Levanna occidentale, la traversée de la pointe de Méan Martin, la traversée du glacier du Baounet et autres raids de randonnée alpine complètement perdue à cheval sur la frontière italienne... En ce mois de juin 2017, la traversée de l'Albaron depuis le vallon d'Avérole et l'arête rousse à la pointe Marie (PD mixtes) m'ont rappelé la richesse de ce terrain de jeu sans grande difficulté technique mais toujours engagé, où le bivouac en altitude est de rigueur...
  • En guise de préparation au séjour de juillet, j'ai refait de bon matin, pour éviter la canicule et l'orage, la traversée des arêtes de la Bruyère dans les Cerces dont je gardais un très bon souvenir : très belle AD esthétique, où la première longueur en 4+ patiné réveille... La suite est magnifique, sur un rocher très sûr si l'on reste sur l'arête, très aérienne, comportant plusieurs passages de 4 et 2 courts rappels difficilement évitables. Le genre de voies à faire cet été !
 


Mais les Alpes ne sont pas la porte à côté, hélas... Une réflexion devrait s'imposer pour limiter le plus possible les déplacements en voiture, dont on connaît le rôle néfaste en terme d'émission de gaz à effet de serre... et donc de recul glaciaire ! La pratique de la montagne est un loisir, un luxe même qui se paie cher... L'association Mountain Wilderness, par exemple, encourage de "changer d'approche", en imaginant des sorties réalisées par des moyens de transport "propres" (transports en commun, vélo...). Une idée à creuser pour le futur agenda du CAF Auch-Gers ?

En route vers de nouvelles aventures !
 

Olivier Labouret







CLUB ALPIN FRANCAIS AUCH GERS
81 AVENUE DE L'YSER
(ADRESSE POSTALE)
32000  AUCH
Activités du club
Agenda